• oubliés

    Myriam Crampes

     

    Confrontation entre le quotidien où je m'efface et une vision onirique. Analogie entre des images d'anciennes mines et une porte où je m'évertue à tomber et me relever dans l'effacement aussi. La dernière partie s'ouvre sur un possible. Avec un texte sur les oubliés du temps et de l'espace. Autoportrait en creux sur une musique de Richard Comte.

    Myriam Crampes (octobre 2022)


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :